« L’idée de l’Oxymore s’affiche comme locale,
tellement locale qu’elle est en train de s’immiscer en vous.
Virus gracieux. »

L’Oxymore est un symbole, un univers poétique autour duquel ma conscience et mes désirs peuvent se former, se déformer, se reformer. Je vous livre ici l’envie de mêler la force des mots volants à l’or de l’humain.

Si vous souhaitez refléter brillances et noirceurs, je vous invite à lire mon interprétation du miroir.

Tout d’abord je tiens à vous confier que mon ego est grand et que mes ambitions sont irréelles et disproportionnées. Si vous craigniez la fausse modestie ou le caractère passe-partout d’un marketing inanimé, vous voilà fixés. Je suis autant mystique et abordable que n’importe quel despote. Autant attentif qu’emporté, autant communicatif qu’indiscipliné.

Avant d’adopter l’Oxymore, mon empreinte était effrayante. Mon ombre était une ennemie, et mes lumières se faisaient dissoudre par mes hontes, mes peurs et mes tabous. Maintenant il y a de l’espace pour tout le monde. Certes je prends parfois de la place, et mon identité ressemble plus à un cirque de gitans qu’à un ordre de chevaliers blancs. Néanmoins, je suis rassemblé, ardent. Je suis entier et vivant.


Bien, nous voilà fixés. Je suis à vous maintenant.

Dès lors, nous pouvons nous rencontrer tranquillement. Vous avez un aperçu de mon grain de folie et je peux à mon tour vous voir entier, dans ce que vous souhaitez me présenter. Brisons la glace. Je souhaite m’intéresser à vous, votre singularité et votre envie de matière. Mettons-y de l’essence. Et que le feu brûle joyeusement.

Je souhaite vous accompagner dans une démarche d’affirmation et de mise en valeur de vos couleurs. Oublions paresse et sagesse, et paraissons ce que nous sommes. Riches, aventureux, fins et puissants. Précieux.

Faisons alliance.

Allons rançonner ce monde qui ne peut dissimuler nos fortunes plus longtemps.

A l’image du terme Oxymore, je souhaite révéler un monde de contrastes bruyants et délicats.

La poursuite de motifs envoûtants, de sonorités accrocheuses et de systèmes de fermeture astucieux sont au centre de mes espoirs.

Techniquement, j’admire et applique les savoir-faire traditionnels de la bijouterie. Je collabore avec des artisans des métiers de la gravure et du sertissage qui m’aident à compléter mes idées et à concrétiser nos créations. Je n’hésite pas non plus à utiliser certaines technologies plus modernes telles que la conception assistée par ordinateur (CAO) ou encore des compétences liées à la technique dentaire.

Hybride et adaptable, je revendique une forme qui ne se laisse pas enfermer dans des carcans, qu’ils soient traditionnels ou technologiques. Il m’a toujours semblé sain de fonctionner avec des humains non uniformes, loin des normes ISO, affranchis des codes de l’horlogerie et de l’extrême robotisation. Il est cependant évident que la technologie m’épaule dans chaque processus créatif.

Je rêve des grandes estampes japonaises d’Hiroshige.

Je vis dans le rap salement lumineux.

Je souhaite que des motifs floraux donnent du relief à mes grillz.

J’aspire à faire éclore une âme d’alchimiste jungien .

Félicien Riondel, Printemps 2019

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close